Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

Cangaceiro

Classé dans : - époque contemporaine,vidéos documentaires — 15 mai, 2007 @ 11:59

Image de prévisualisation YouTube

Lampião, le roi du cangaço

Héros ou bandit ? De toute façon, un mythe, c’est sûr.
Maria Gomes de Oliveira fut la première femme à apparaître dans le décor du cangaço.
( « Reveille-toi, Maria Bonita, va vite faire le café.
Le jour arrive et la police est déjà levée… « )
Ses compagnons : Corisco et Dada
Virgolino Ferreira da Silva, dit Lampião, né dans l’état de Pernambouco, écrivit son histoire de chef du cangaço du Nordeste avec du sang, mais, malgré tout, il fut le bandit le plus admiré du Brésil.

(La scène macabre que vous pouvez voir à la fin est restée exposée plus trente ans au Musée Nina Rodrigues, à Salvador, les têtes de Lampião, de Maria Bonita et d’autres cangaceiros.)

Un projet de loi fut proposé le 24 mai 1965, et le 6 frévrier 1969, les dépouilles mortelles des cangaceiros eurent droit à une sépulture.

Revenir à la page d’accueil
analyse fréquentation web

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Projet Vladikite,cosmos, as...
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...