Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

Marrabenta

Image de prévisualisation YouTube

Naissance d’une musique et d’une danse

Légende :

Maria était la plus belle fille des alentours, mais c’était aussi la plus solitaire. Comme elle n’avait pas d’amoureux, elle va consulter le guérisseur. Celui-ci devine que le mal est dans les jambes de Maria. Après l’avoir traitée, il lui demande de danser. Libérée de ses maux, Maria danse et choisit le partenaire de son coeur, qui danse la « marrabenta de l’amour »

Le Marrabenta est un genre musical, comme le zouk ou la salsa. Il est typique du sud du Mozambique et surtout de la ville de Maputo, la capitale. La musique était jouée par des musiciens n’ayant aucune expérience académique et qui dès lors se produisaient avec les moyens du bord : bidons d’huile, pièces en bois, cordages de pêche.

L’histoire du Marrabenta remonte aux années 1930. C’est une musique répétitive, rythmée, destinée au mouvement, au rythme minimaliste des guitares et claviers.

Pendant la lutte de libération, les Portugais ont considéré cette musique comme subversive et fermé les lieux où les musiciens se produisaient. Après l’indépendance, le Marrebenta a réapparu dans le pays mais la jeune génération urbaine a depuis lors développé son propre style sous l’influence du rap occidental.

Peu après l’indépendance en 1975, beaucoup de jeunes musiciens sont apparus, ont réinventé le style et lentement, mais sûrement, ils ont imposé au Mozambique le principale rythme urbain d’aujourd’hui.

(source : www.amigos-de-mocambique.org/)

Revenir à la page d’accueil

analyse fréquentation web

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLADEX
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...