Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

Hantée

Classé dans : - époque contemporaine,littérature et culture,Poesie — 8 novembre, 2007 @ 7:48

 

ferragudorue.jpg

Rue à Ferragudo (photo CL)

C’est pas si facile
tu sais
Les portes entrouvertes
courants d’air glacials
Les questions moisies
dans le noir
Humide

Et les spectres hostiles

Est-ce que ça va durer
toujours
Les sourires écarlates
qui salivent leur venin
à l’haleine putride
Sordide
Obsédante

Et les spectres hostiles

Puisque l’impuissance
des mots
érodés d’incompréhension
m’aliène à la quête
de la rime parfaite
Almeria
Pour un prénom

Et les spectres hostiles

Je pense aux silences
inébranlables
Au manque incommensurable
L’émotion contenue
Ténue
Ma lutte sans trêves
Mes ombres futiles

Et les spectres hostiles
Leur haleine putride
Dans le noir humide
C’est pas si facile

Marialou (http://marialou.unblog.fr)

Revenir à la page d’accueil
compteur stats

2 commentaires »

  1. Maria dit :

    parfaite l’illustration, merci ;)

    Dernière publication sur Esquisses Immatures - Maria Lourenço : La déchirure

  2. lusina dit :

    Tant mieux si ça te plaît. J’aime faire des photos des endroits qui ne sont pas sur les cartes postales.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Pollution nocturne
| Hem Dolunay Hem Gökkuşağı