Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

étonnement

Classé dans : - époque contemporaine,littérature et culture,Poesie — 25 février, 2008 @ 7:57

gateau.jpg

Je connais un poète
qui dit qu’il ne sait pas si la faim des autres
est un besoin de manger
ou simplement la faim du dessert d’autrui.

moi ce qui m’étonne
ce n’est pas son ignorance :
je suis habitué à ce que les poètes sachent beaucoup
sur eux-mêmes
et rien ou presque sur les autres.

ce qui m’étonne
c’est la distinction qu’il fait :
comme si avoir faim du dessert d’autrui
n’était pas
avoir besoin de manger
aussi.

Alberto Pimenta, Obre quase incompleta, Fenda, 1990

Revenir à la page d’accueil
compteur stats

Un commentaire »

  1. gmc dit :

    PLUS VERTE EST L’HERBE

    La faim du dessert d’autrui
    N’est pas un besoin
    Le besoin s’exprime en faim
    Pas en dessert d’autrui
    Le poète ne sait rien à ce sujet
    Il voit juste le distingo
    Effectué par les instances
    De la discrimination
    Il voit le dessert
    Comme supposée projection
    Qui se censure
    Si elle est dévoilée

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Projet Vladikite,cosmos, as...
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Histoire et fiction amusant...