Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

fleurs et fruits

Classé dans : musique et chansons,vidéos documentaires — 9 janvier, 2009 @ 7:45

(Pour écouter la musique, il est conseiller d’arrêter le bruit de la mer…)

http://www.dailymotion.com/video/66WPwRTNCx2HKbYww

Joan Baez chante l’aria n° 5 des Bachianas brasileiras, du compositeur Heitor Villa-Lobos, (Rio de Janeiro) 1887 – 1959.

(Photos © Francesca Palli http://www.potomitan.info/ )
Ensemble de 8 violoncelles; David Soyer, violoncelle solo ; Maurice Abravanel, chef d’orchestre.

ARIA BRASILEIRA

Fleurs et fruits do Brasil
Comme une plage d’abondance
Un sourire au front du printemps
Une voix comme caresse
Un châle de mer autour du cou
Des épaules nues pour le vent
Et au coeur la tendresse
La beauté en souplesse
Perdue loin des nuages
Dans un velours de papillon

gmc

Revenir à la page d’accueil

 

8 commentaires »

  1. Noah Norman dit :

    Joan Baez est parmi les chanteurs qui m’ont bercé depuis ma naissance (parents soixante huitards par excellence)…

    Je l’adore et l’admire et pour son engagement dans toutes les grandes causes humanitaires. Une sacréé figure ! Merci Lusina.

    Amicalement,

    Nono

  2. lusina dit :

    Et elle chante bien ! J’ai écouté ce morceau des centaines de fois.

  3. Cherpion Marie dit :

    ENFIN ! je l’ai retrouvé CE morceau là, chanté par la grande Jaon. Personne au monde n’a chanté ce morceau comme elle l’a fait, personne.
    merci de m’avoir permis de l’entendre à nouveau, car c’est en vain que j’essaie de l’acquérir.

  4. lusina dit :

    Merci, Marie ! Moi aussi, je l’ai cherché longtemps, tu as raison, je crois que personne ne l’a interprété aussi bien. Et il est difficile de trouver ce morceau…

  5. gmc dit :

    ARIA BRASILEIRA

    Fleurs et fruits do Brasil
    Comme une plage d’abondance
    Un sourire au front du printemps
    Une voix comme caresse
    Un châle de mer autour du cou
    Des épaules nues pour le vent
    Et au coeur la tendresse
    La beauté en souplesse
    Perdue loin des nuages
    Dans un velours de papillon

  6. lionel ( ex saxi ) dit :

    Comme c’est beau tout cela ; à douter de la non existence d’un dieu …

  7. lusina dit :

    Amateur de paradoxes, je vois…

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Pollution nocturne
| Hem Dolunay Hem Gökkuşağı