Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

Conseil judicieux

Classé dans : - moyen âge/ XVIème siècle,littérature et culture — 22 octobre, 2009 @ 7:50

dames.jpg

 

 

 

que non faledes ao voss’ amigo
sen mi, ai filha fremosa
E se vós, filha, meu amor queredes,
rogo vos eu que nunca lhi faledes
sen mi, ai filha fremosa
E al á i de que vos non guardades:
perdedes i de quanto lhi falades
sen mi, ai filha fremosa
Ma fille jolie, écoutez ce que je vous dis:
Ne parlez pas à votre ami
En mon absence, ma fille jolie.
Et, ma fille, si vous voulez mon amour,
Je vous prie de ne jamais lui parler
En mon absence, ma fille jolie.
Et vous devriez vous méfiez :
Chaque mot que vous lui dites est perdu
En mon absence, ma fille jolie.

 

 Bernardo de Bonaval, Galice, XIIIe siècle

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Pollution nocturne
| Hem Dolunay Hem Gökkuşağı