Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

ma fille est un ange

Classé dans : - époque contemporaine,littérature et culture — 22 mars, 2010 @ 7:10

serpentmother.jpg

Serpent mother (http://www.flaminglotus.com)

tu vas venir avec moi même si je dois te traîner de force

la compréhension, qui répète les conseils que seule une mère peut donner, la sagesse de toute les mères,

tu es encore à temps, ta vie sans ça n’est déjà pas facile mais après ça

qui termine épuisée par une menace, celle qu’elle jugeait la plus terrible, ma mère la tête posée sur le canapé qui ne trouve pas une seule raison pour que je veuille cet enfant,

si tu vas jusqu’au bout ne compte ni sur moi ni sur ton père

ignorant la raison fondamentale, le privilège d’avoir quelqu’un au monde qui soit capable de me faire du mal, c’est à ça que servent les enfants, à rien d’autre, et s’il est noir, tu as déjà pensé à ça, tu es allée avec un nègre, n’est-ce pas, un nègre rapatrié, tu crois que ton père et moi nous méritons ça, ils le méritaient, bien sûr qu’ils le méritaient, ils ne méritaient pas le ravissement que leur a procuré Dora, un ange qui nous a sauvés,

mon ange, mon petit ange

un ange muet en face de moi convaincu qu’il me hait, les anges ont la manie de tout pousser à l’extrême, certainement parce qu’ils ignorent ce qu’il y a entre le bien et le mal, mon ange attend qu’Ângelo révèle l’énigme du croisement entre le hérisson et le serpent pour sourire,

les anges nous connaissent de réputation

mon ange refuse le fait qu’elle ne peut pas me haïr, une incapacité que je me suis moi-même chargée de lui mettre dans le sang qui coule dans ses veines, de graver dans la chair dont je l’ai faite, Ângelo donne enfin la solution de l’énigme

du fil de fer barbelé

et il rit très fort, Ângelo a l’étrange capacité de rire des blagues qu’il raconte, c’est peut-être son plus grand talent, d’arriver à rire si sincèrement des blagues qu’il raconte, une fois la blague racontée c’est déjà un autre Ângelo qui rit, sûrement un qui ne la connaissait pas, qui vient de l’entendre pour la première fois,

Dulce Maria Cardoso, Les anges, Violeta (Os meus sentimentos), Esprit des Péninsules, 2006

Revenir à la page d’accueil
compteur stats

2 commentaires »

  1. poeme dit :

    ma fille aussi est un ange
    et je l’aime tres fort
    merci pour ce texte
    :)

  2. lusina dit :

    Merci de ta visite, et je suis contente que le texte t’ai plu.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Critica
| Pollution nocturne
| Hem Dolunay Hem Gökkuşağı