Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

Fado tropical

Image de prévisualisation YouTube

Images d’archives et du film « Capitaines d’avril »

« Vous savez, dans le fond je suis un sentimental.
Nous autres lusitaniens avons tous attrapé dans le sang une bonne dose de lyrisme (en plus de la syphilis, bien sûr)
Même quand mes mains sont occupées à torturer, écraser, trucider,
Mon cœur ferme les yeux et sincèrement, pleure… »

Chanson de Chico Buarque et Ruy Guerra, chantée ici par Carlos do Carmo.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wladimir Vostrikov - France
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Critica