Lusopholie

Lettres, poésie et musique lusophones

peuple sans voix

Classé dans : littérature et culture,Poesie — 12 février, 2008 @ 8:10

xananaprison.jpg

Xanana Gusmão

premier ministre du Timor oriental


Notre cri c’est le silence
Dans le passage du temps
Et le temps c’est le sang
Dans le silence du monde !

[...]

Notre temps c’est le silence
Dans les changements du monde
Et c’est le sang qui est le prix
dans les mondes du silence !

- Ecoutez, mondes !
Ecoutez, gens du pouvoir !
Vous avez béni le massacre dans des cathédrales,
enterré la tragédie dans les investissements
et défié notre conscience
et réprimé nos envies.

- Ecoutez, écoutez votre responsabilité !
Vous avez trahi vos propres principes,
manipulé vos propres normes,
vous nous avez incarcéré dans la realpolitik
et tués dans le respect des droits de l’homme.

… Nous sommes un peuple sans voix
à l’âme sans frontière avec la douleur
au corps esclave ouvert au temps
Patrie – un cimetière d’intérêts !
Notre lutte…
c’est l’histoire
du pouvoir du silence !

Xanana Gusmão , « Povo sem vozes »

Sous contrôle portugais jusqu’en 1974, après la révolution des oeillets, le Timor Lorosae a été annexé de force par l’Indonésie en 1975. En 1999, la province est administrée provisoirement par les Nations Unies avant de devenir un État souverain depuis le 20 mai 2002.

Xanana Gusmão, leader de la lutte de libération de son pays, qui a duré 24 ans, a été condamné à la prison à vie en 1992 par le régime de Djakarta. Nelson Mandela lui a rendu visite en 1997, et a intercédé pour sa libération. Libéré en 1999, il deviendra le premier président de son pays. Actuellement premier ministre, il a été victime, avec le président (prix Nobel de la paix ) José Ramos-Horta, d’un attentat le 11 février. L’état d’urgence a été décrété.

Revenir à la page d’accueil

 

 

14 commentaires »

  1. luna dit :

    bonjour

    je prend enfin le temps d’aller lire les blogs de mes amis
    j’ai tout recommencer ailleurs mais tu pense bien que je parle plus de ma formation d’ADVF
    si tu veux venir me voir et bien c’est ici : http://advf35.blogspace.fr/
    je te fais de gros bisous
    merci de ton soutien avec mon pb d’avant
    bonne journée

  2. anjimu dit :

    J ai appris ce qui s est passe au Timor et ca me semb;le comme irreel…je ne comprends pas pourquoi est ce que vouloir la paix et la liberte coute aussi cher…j ai appris qu il est en coma artificiel pour qu il ne souffre plus…je ne sais plys quoi dire en fait.Je suis degoutee et tres attristee.

    Paix a lui
    Anjimu

  3. lusina dit :

    Merci, Luna, j’irai te voir dès que possible. Je suis contente que tout aille bien pour toi.

    Ce n’est pas lui (le poète) qui est dans le coma, mais le Président Ramos-Horta. Xanana (diminutif d’Alexandre) est un héros pour les Portugais, qui le soutiennent depuis toujours. Moi aussi je suis triste. Merci, Anji.

  4. pierrecathala dit :

    Ton blog est super tu poura memontrer coment on peut savoir les gen qui viennne sur ton bog??Merci d’avance

  5. lusina dit :

    Merci, Pierre !

  6. anjimu dit :

    Desolee Lsuine

    Jai du mal ecouter la radio Francaise… jai tout confondu…Bref merci de la rectification.

    A bientot
    Anjimu

  7. nina dit :

    j’aime beaucoup ces poèmes Lusina et qu’elles sont belles les traductions !

  8. lusina dit :

    Bonjour Nina ! Oui, ces poème sont très émouvants, et très parlants. Quant à la traduction… j’essaie de la faire avec mon coeur.
    Merci de ta visite !

  9. lionel dit :

    Chant du rebelle dépité

    Certes nous n’avions pas l’aisance des anges
    Si peu d’entregent sur les foules rangées
    Nous avions trébuché sur vos cestes agréés

    Séraphins contrits frottez vos mains sages
    Dimanche Méphistophéles se confesse
    Peut-être en l’instant sous les nuages gris
    Doucement dans la nuit parjure fait son lit
    Le juste évanescent qui progresse.
    les hamadryades sous la dalle s’émeuvent
    Et la pluie aussi sur nos chagrins mutins
    Prométhée sait que les dieux ne sont plus devins
    Tous les gens de la terre font ce qu’ils peuvent
    Molestons nos rancoeurs anciennes
    Aimons nous de dilection sereine
    L’état n’est pas toi , ni vous , ni moi
    N’attendons pas pour être heureux
    Le printemps doucereux du roi
    Les temps irrésolus , les tristes adieux
    Les pleurs des enfants jadis radieux …

    Lionel ( ex saxi ) .

  10. lusina dit :

    Merci pour ce beau poème… j’attends d’avoir (ou non) la permission de le publier…

  11. lionel dit :

    Tout d’abord Lusina, je dois avouer piteusement que je ne connaissais pas Xanana Gusmao . C’est tout l’intérêt de ton blog que de pouvoir faire des rencontres plaisantes qui restent accessibles au vulgum pecus autodidacte que je suis . Quel personnage ce bonhomme et quelle gueule ! Rien à envier aux stars à deux sous d’Hollywood .

    Maintenant , sans fausse modestie de ma part , je me pose quand même la question de savoir si mon poème a vraiment sa place sur un blog où la barre est placée haute pour ce qui est de la qualité . Si tu juges que oui , et pas seulement dans un élan de politesse , je pose deux conditions ( mais il se prend pour qui le yoyo ).
    Je souhaiterais avoir le contact de ton amie artiste en tissus appliqués et donc savoir comment il est possible de t’adresser un message privé ( j’ai pas trouvé la solution ) .
    Enfin que mon nom ( Jaouën ,bigouden d’origine ) figure derrière mon prénom , ça ferait tellement plaisir à ma mère de voir mon nom dans un article consacré à un tel homme ( moi qui est triplé lamentablement ma quatrième ) .

    Si tu juges que non , aucun problème , j’ai passé l’âge des blessures narcissiques .

    Je me suis baladé une bonne partie du samedi après-midi sur ton blog , c’était aussi agréable et revigorant qu’une balade sur la plage . Merci pour ce moment apaisant et la qualité de ce que tu offres aux autres .

    bonne semaine et à +

  12. lusina dit :

    Tout d’abord, Xanana Gusmao n’étant pas du tout connu en France (mais un héros au Portugal, à l’instar de Mandela) tu n’as aucune honte à avoir…
    Ensuite, oui, je vais publier ton poème, le temps de trouver une illustration appropriée.
    Le reste… en privé.
    (Coordonnées de mon amie et les miennes)

  13. lionel dit :

    J’ai contacté ton amie par courrier il y a une dizaine de jours ; ai-je suffisamment affranchie la lettre pour qu’elle lui parvienne au portugal ? L’avenir me le dira peut-être…

  14. lusina dit :

    Réponse en privé…

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

rguiegu brahim - ÅíãÇÁÉ æÑÏ... |
dislui |
sarivoli |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wladimir Vostrikov - France
| Si c'est ailleurs ,c'est ici.
| Critica